• 10Sep
    Categories: Testimonial, Toutes Destinations Commentaires fermés sur 10 Recommandations d’usages pour éviter l’espionnage des voyageurs d’affaires.

    Nous sommes régulièrement consultés par les entreprises sur les comportements à avoir lors de séminaires ou autres évènements qui se tiennent à l’étranger. Nous mettons souvent l’accent sur les comportements des participants, qui se doivent d’être respectueux des us et coutumes locales, et surtout de pratiquer le bon sens. Généralement cela évite les problèmes comportementaux. Mais d’autres précautions sont à prendre dans le cas où votre voyageur d’affaires peut être clairement identifié comme une cible à l’espionnage industriel. Ces précautions sont à prendre pour tout voyageur d’affaires se rendant dans des pays sensibles, à l’Ouest comme à l’Est.

    Suite à de nombreuses requêtes, voici notre check liste sécurité :

    1/ Emmener un ordinateur « blanc ». Si vous devez utiliser un ordinateur, partez avec un ordinateur vierge – sans aucune information à l’intérieur. Ne prenez que le stricte minimum qui vous permette de travailler sur place, et laissez toute autre information au bureau.

    2/ Faites sécuriser votre ordinateur. Si vous travaillez dans un grand groupe, ceux-ci sauront sécuriser votre ordinateur – outre login et mot de passe – pour accéder aux informations nécessaires.

    3/ Mettez les infos sensibles sur une clef USB ou équivalent que vous conserverez sur vous à tout moment. Dans certains pays, assumez que votre ordinateur et votre chambre seront « analysés » en votre absence. Si vous avez d’autres outils informatiques, gardez-les avec vous ou mettez-les au coffre. Assumez là également que même le coffre fort n’est pas un endroit sûr…

    4/ Evitez le wifi gratuit, y compris dans les hôtels, car vous permettez alors aux hackers d’’avoir une superbe porte d’entrée dans votre ordinateur, notamment pour y installer un logiciel malveillant. Préférez un réseau VPN (Virtual Private Network) pour vous connecter car ce VPN permet d’encrypter les données.

    5/ Votre téléphone vous écoute. Sachez qu’aujourd’hui, à distance, certains peuvent transformer votre téléphone en véritable instrument d’écoute, même lorsque votre téléphone est éteint. Faites donc toujours bien attention à vos discussions.

    6/ Justement, faites attention à vos discussions. Nous sommes nous-mêmes très surpris de constater combien il est facile d’avoir accès à des informations simplement en écoutant les personnes, dans les gares, les aéroports et autres lieux publics, comme les ascenseurs. Attendez d’être uniquement à deux pour avoir une conversation confidentielle. Et si possible, tenez cette conversation à l’extérieur ou dans un endroit très bruyant. Si vous êtes un dirigeant du CAC40, chance est à parier que la suite de votre hôtel sera truffée de micros – vrai dans certains pays… Egalement, ne discutez pas dans l’ascenseur, ni dans le taxi qui a été commandé par votre interlocuteur. Une société allemande est bien connue pour écouter ce qui se dit dans les taxis spécialement commandés pour les participants lors de deals spécifiques…

    7/ N’utilisez pas le téléphone de votre chambre. Dans certains pays, ceux-ci sont directement reliés à des enregistreurs.

    8/ Respectez les us et coutumes du pays, notamment dans le respect des autres, afin d’éviter tout malentendu susceptible de faire monter la mayonnaise – par exemple lors de soirées arrosées – et de vous retrouver au poste.

    9/ Ne vous alcoolisez pas. L’alcool en déplacement est l’un des facteurs facilitateurs pour « l’ennemi ». Outre les déboires de tapage nocturne ou conduite en état d’ivresse qui peuvent être sévèrement réprimandés dans certains pays, cela peut vous éviter d’autres déboires notamment de perdre la crédibilité de votre partenaire commercial. Alcoolisé, vous pourriez aussi donner des informations sans même vous en apercevoir. D’autres problèmes bien plus graves peuvent également survenir par ailleurs, comme ceux-cités après.

    10/ Ne succombez pas au « pot de miel ». Dans certains pays, une superbe créature très attirée par votre élégance se fera un plaisir de passer la soirée/nuit avec vous, puis soit de vous droguer et vous dépouiller de tout ce que vous avez sur vous (y compris la fameuse clef USB avec toutes les informations confidentielles) ; mais aussi de vous emmener dans un lieu où tous vos ébats seront filmés et pourront servir de chantage lorsque vous serez rentrés en France. Ce pot de miel concerne aussi bien les hommes que les femmes, même si celles-ci « résistent » mieux que les hommes aux avances qui leur sont faites.

    Il y a d’autres recommandations que nous pourrions vous adresser, mais ces 10 décrites ci-dessus sont les principales. Nous vous préconisons le bon sens et dans certains cas, d’être très plus qu’attentif – en fonction de votre secteur d’activité, de l’information à laquelle vous pourriez avoir accès et de votre position dans l’entreprise. A noter également que certains pays réclament des mesures de sécurité spécifiques. D’ailleurs, nos recommandations sont uniquement consacrés à prévenir l’espionnage, et non la sécurité des personnes, qui est un autre volet, sur lequel nous pourrons revenir dans un article futur. N’hésitez pas à nous contacter pour toute information complémentaire. Sachez également que l’Etat, par son service spécialisé au sein de la DGSE pourra vous écouter et vous renseigner.