Sur la base des dernières données présentées vendredi par les autorités sanitaires italiennes, trois zones rouges et deux zones orange seront déclassées ce week-end.
Les régions de la zone rouge de la Calabre, de la Lombardie et du Piémont deviendront des zones oranges.

Les zones orange de la Ligurie et de la Sicile deviendront jaunes.

Le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, signera une ordonnance vendredi soir et les changements entreront en vigueur le dimanche 29 novembre.

L’ordonnance renouvellera également les mesures actuelles en Campanie, en Émilie-Romagne, en Frioul-Vénétie Julienne, dans les Marches et en Toscane.

Cela signifie qu’à partir de dimanche, les régions seront réparties comme suit:

Zones rouges (à haut risque): Toscane, Abruzzes, Campanie, Val d’Aoste, province de Bolzano.

Zones orange (risque moyen): Pouilles, Calabre, Lombardie, Piémont, Émilie-Romagne, Marches, Ombrie, Basilicate, Friuii-Venezia-Giulia.

Zones jaunes: Ligurie, Sicile, Sardaigne, Latium, Molise, Vénétie, province de Trente.

Les classificatons sont faites en fonction de la situaton locale du coronavirus selon les données de santé hebdomadaires de chaque région.

Cette semaine, les données ont montré une diminution de l’incidence des cas de Covid à l’échelle nationale au cours des 14 derniers jours.

Bien que les dernières données sanitaires montrent que la deuxième vague a atteint son apogée dans certaines régions, les experts en santé soulignent que l’épidémie est loin d’être terminée.

On s’attend à ce que certaines régions atteignent le sommet vers Noël, tandis que dans d’autres, les données ne suivent pas une tendance à la baisse constante.

Les personnes vivant dans les zones les plus à risque sont invitées à rester dans leur commune, ou municipalité, et ne sont autorisées à partir que pour le travail, les études, la santé ou d’autres raisons essentielles.

Plus d’infos sur ce site de voyage.