Nous organisons votre séminaire entreprise à Montréal, au Canada, une ville autant attirante en hiver qu’en été. Suivez le guide.

Séminaire entreprise à Montréal

Le français est la langue officielle parlée à Montréal, et bien que la province fasse partie du Canada, le style de vie a une tendance résolument continentale. La bonne bouffe est un droit d’aînesse – il y a 26,81 restaurants pour 10 000 habitants à Montréal, un nombre qui surpasse les 19,57 pour 10 000 à New York – et la ville abrite un paysage gastronomique varié qui reflète son héritage français ainsi qu’une riche culture immigrée, avec représentation du Portugal, de l’Italie, de l’Afrique du Nord et au-delà. Les marchés publics, comme le magnifique Marché Jean-Talon, sont le paradis des locavores et les bars à vins chics abondent. Montréal abrite également une scène musicale dynamique, y compris le plus grand festival de jazz au monde, ainsi que des quartiers sympas et accessibles à pied et des hectares de magnifiques parcs. Alors que Montréal célèbre son 375e anniversaire et que le Canada célèbre son 150e, nous vous disons où aller pour comprendre de première main pourquoi Montréal est l’une des grandes villes de classe mondiale en Amérique du Nord.

Meilleur moment pour partir
Bien que Montréal soit l’un des rares villes qui ne ferment pas au milieu d’un hiver très froid, l’été est le moment de la visiter. La saison chaude, qui dure de juin à début septembre, est le moment où la ville prend vraiment vie.

Infos sur l’aéroport
L’aéroport international Montréal-Pierre Elliott Trudeau récemment agrandi est à environ 20 minutes de route du centre-ville de Montréal. La meilleure façon de s’y rendre est en taxi (Diamond est une entreprise locale fiable) ou en appelant un Uber.

Se déplacer
Montréal est une ville adaptée aux piétons, avec de nombreuses passerelles fermées à la circulation automobile, mais avec la grande région métropolitaine couvrant près de 1700 miles carrés, vous voudrez faire un tour si vous voyagez à travers la ville. Uber est agréable et abordable, tout en étant le moyen le plus pratique de se déplacer, bien que vous puissiez toujours héler un taxi. Le système de transport public n’est pas vaste, mais le métro est propre et pratique, tout comme les bus publics. Par beau temps, les vélos en libre-service Bixi sont une option de premier ordre – Montréal est la circulation, grande sur les pistes cyclables, et l’étiquette du cycliste est A +.

Je ne peux pas partir sans

  1. Visite du Marché Jean-Talon. Si vous n’entendez pas les gens du pays jaillir de ce marché superlatif, blâmez l’attitude sans grande importance de Montréal envers sa culture culinaire de première classe. Situé au cœur de la Petite Italie de Montréal, le quartier animé de Jean-Talon est ouvert toute l’année et certains marchands vendent des aliments que leur famille perfectionne depuis des générations. En plein été, les vendeurs de partout dans la campagne présentent des fruits, des légumes, des herbes et des fleurs frais qui excellent en beauté, en variété et en qualité.
  2. Assis dans l’herbe. Que ce soit le Parc Laurier, le Parc du Mont-Royal, le Parc Outremont, le Parc La Fontaine ou celui que vous découvrez par vous-même, Montréal regorge de beaux espaces verts sereins qui vous font réaliser qu’une ville peut être un endroit réparateur.
  3. Prendre un verre de vin. Montréal abrite une scène viticole progressive, avec de nombreux adopteurs précoces offrant des listes de vins biologiques et biodynamiques, et des vins de producteurs indépendants originaux. Dans les bars sophistiqués, tels que Pullman et Buvette Chez Simone, et les restaurants savoureux, comme Joe Beef et Le Vin Papillon, vous voudrez commander un verre supplémentaire ou deux.

Voyage entreprise à Montréal

Mérite le battage médiatique
L’icône de la pop, Céline Dion, a acheté Schwartz en 2012, mais la charcuterie juive par excellence de Montréal, l’une des plus anciennes au Canada, a toujours de l’âme. Commandez le sandwich à la viande fumée, et n’oubliez pas de préciser si vous le souhaitez gras, moyen ou maigre (nous suggérons un moyen pour juste assez de richesse).

Plat local à essayer
La poutine, les frites garnies de fromage en grains et trempées dans la sauce, peuvent être l’exportation culinaire la plus connue au Québec. Allez dans une casse-croute appropriée (snack-bar), comme La Banquise (994 rue Rachel Est; 514-525-2415), pour en faire l’expérience sous sa forme la plus pure, c’est-à-dire chargée de fromage gluant fondant dans une sauce chaude.

Boisson locale à siroter
Si vous aimez le kitsch, consultez Gibeau Orange Julep (7700 Decarie Blvd; 514-738-7486; orangejulep.ca). Le stand de restauration rapide est situé dans une orange géante qui plane sur DeCarie Blvd à la périphérie de la ville. L’établissement, ouvert en 1932, propose des Orange Juleps frais et laiteux, la réponse du Québec à Orange Julius. Personne ne connaît la recette exacte, mais pensez à un creamsicle potable et vous avez l’idée.

Astuce locale
La plupart des restaurants sont fermés le dimanche et le lundi soir. Il y a quelques notables qui restent ouverts un de ces jours ou les deux – Au Pied de Cochon, Moishe et Leméac, entre autres – mais vous seriez avisé de faire des réservations à l’avance pour garantir votre place.

Montréal en saison
HIVER: Si vous venez en hiver, apportez vos sous-vêtements thermiques et toutes vos couches. Vous en aurez besoin pour maintenir une température corporelle raisonnable dans le froid glacial. Cela dit, les Montréalais savent faire l’hiver, que ce soit la Fête des Neiges, un festival d’une semaine de glissade sur tube, de traîneau à chiens et d’autres activités axées sur la neige, le patinage sur glace dans le village de Mammouth dans l’ancien parc olympique, ou luge au Parc du Mont-Royal.

PRINTEMPS: Le dégel peut être lent dans cette ville hivernale, mais une fois que le mercure commence à grimper au printemps, c’est une cause de fête et de sirop d’érable. Envisagez de faire une excursion d’une journée hors de la ville pour une excursion de dégustation d’érable, qui doit inclure un repas gourmand et trempé de sirop. Le billet chaud est la douce célébration à la Cabane à Sucre Au Pied de Cochon du chef Martin Picard (11382 Rang de la Fresnière, Mirabel, QC; 514-845-2322; cabane.aupieddecochon.ca), à environ 45 minutes de route du ville (les réservations sont un must). Il y a aussi une cabane à sucre à Montréal — Cabane Urbaine (cabaneurbaine.com), un pop-up saisonnier dans le quartier St. Henri.

ÉTÉ: L’été est un moment privilégié pour profiter de la beauté de la ville. La belle piscine publique ouvre ses portes au Parc Laurier et les festivals démarrent à la vitesse supérieure (pensez au Mural Festival, une démonstration d’une semaine d’art public, ainsi qu’au Festival de jazz de renommée mondiale, à Osheaga et bien d’autres). Parcourir les ruelles du Plateau, un quartier pittoresque juste au nord du centre-ville, est un doit.

AUTOMNE: Montez jusqu’à l’Oratoire Saint-Joseph (3800, chemin Queen Mary; 514-733-8211; saint-joseph.org) dans le parc du Mont-Royal, l’un des plus grands belvédères de la ville, pour admirer le feuillage coloré qui couvre près de 500 acres de parc, conçu par le grand Frederick Law Olmsted.

séminaire entreprise Montréal