La compagnie aérienne à bas prix easyJet reprendra ses activités le 15 juin et ses nouvelles mesures de biosécurité prévoient que les passagers et l’équipage doivent porter des masques. Il n’y aura pas non plus initialement de service de restauration à bord des vols, qui opèrent tous sur un réseau court-courrier.

Dix des 21 aéroports européens de la compagnie aérienne se trouvent au Royaume-Uni, et elle exploitera principalement des vols intérieurs au départ de Londres, Bristol, Birmingham, Liverpool, Newcastle, Édimbourg, Glasgow, Inverness, Belfast et l’île de Man. Les barrières intra-UE devraient être supprimées mi-juin et la compagnie aérienne prévoit d’exploiter des liaisons où la demande des clients est suffisante pour la rentabiliser.

Les aéroports qu’elle opérera depuis l’extérieur du Royaume-Uni sont basés dans sept villes françaises – Paris, Nice, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Lyon et Lille. Il desservira également des liaisons depuis Genève en Suisse, Lisbonne et Porto au Portugal et Barcelone en Espagne. Les nouvelles mesures de sécurité comprennent une meilleure désinfection des aéronefs pour les aéronefs et le port de masques pour les passagers, le personnel de cabine et le personnel au sol.

«Je suis vraiment ravi que nous revenions à certains vols à la mi-juin», déclare Johan Lundgren, PDG d’easyJet. «Ce sont de petites étapes soigneusement planifiées que nous prenons pour reprendre nos opérations. Nous continuerons de surveiller de près la situation à travers l’Europe afin que, lorsque davantage de restrictions seront levées, le calendrier continuera à se construire au fil du temps pour répondre à la demande tout en garantissant que nous opérons efficacement et sur les routes que nos clients souhaitent emprunter. «