Organisez votre séminaire entreprise à Dublin, une destination festive et ludique. L’ambiance qui règne dans la ville est inégalable. Car les atouts majeurs de Dublin, ce sont ses habitants et leur talent pour la musique et les palabres. Pour que vos collaborateurs profitent pleinement des joies de la ville et passent un moment de craic (« en bonne compagnie », en irlandais), il suffit de les faire entrer dans l’un des pubs de la ville (qui en compte plus de mille). Ils y seront accueillis à bras ouverts par les locaux, et goûteront l’épaisse et noire boisson nationale, la Guinness, au son de la musique qui 1’accompagne quasi systématiquement.

Brassée à Dublin depuis 1769, la Guinness était autrefois accompagnée du slogan Guinness is good for you !, ce qui explique peut-être pourquoi l’Irlande détient le deuxième record mondial de consommation de bière par tête (après la République tchèque), soit… 131 litres.  Si le nombre de pubs est très inférieur à celui du milieu du XVIIIe siècle (Dublin comptait alors 2000 cabarets, 300 tavernes et 1200 magasins de liqueurs), il reste cependant un large choix pour déguster une pinte crémeuse de ce « vin irlandais » (c’est ainsi que l’appelait James Joyce). En voici quelques-uns que nous proposons souvent. À quelques pas de la Liffey, dans la rue Lower Bridge, se tient le plus vieux pub de la ville, le Brazen Head, qui vit le jour en 1198 en tant qu’auberge de relais et obtint sa licence de pub en 1661. Il émane de ce pub, qui propose des concerts en soirée, un charme inimitable. Situé à la sortie du parc St. Stephen’s Green, le O’Donoghue’s est un établissement comparativement récent puisqu’il n’a ouvert qu’en 1934. Célèbre depuis toujours pour ses concerts improvisés, il a notamment été le tremplin du célèbre groupe de folk, les Dubliners. Pas loin du parc, dans la rue Duke Street, on trouve aussi le Davy Byrne’s, créé en 1889, que James Joyce a rendu célèbre grâce à Leopold Bloom (le héros d’Ulysse).

Le meilleur moment pour organiser un séminaire festif à Dublin reste évidemment le mois de mars. À l’approche de mars, les pubs de la ville entrent en effet en effervescence pour préparer la Saint- Patrick, le saint patron vénéré du pays et de la diaspora irlandaise. La Saint-Patrick de New York est peut-être la plus grandiloquente, mais celle de Dublin est assurément la plus longue : cinq jours de festival. Et son incontournable moment phare : la parade qui défile fièrement depuis O’Connell Street, avec troupes, chars et délégations venues du monde entier. L’événement est également l’occasion de concerts et de carnaval, ainsi que des finales nationales de football gaélique et de hurling (autre sport collectif) qui se déroulent le jour de la Saint-Patrick au stade Croke Park.

seminaire-entreprise-dublin.jpg