• 12Nov
    Categories: Oceanie, Toutes Destinations Commentaires fermés sur Incentive adrénaline à Queenstown

    Le mois dernier, nous avons eu la chance d’organiser un incentive pour six personnes à Queenstown : une destination de rêve pour tous les mordus d’adrénaline. Et aujourd’hui, on vous la présente. Avec ses 7500 habitants, Queenstown, en Nouvelle-Zélande, a l’air d’une paisible petite ville qui se mire dans l’eau bleue du lac Wakatipu, au milieu des pâturages et des grandioses Alpes des antipodes. On s’attend à y rencontrer des retraites aisés. Mais la ville a une particularité : elle a acquis le surnom (mérité) d’Adrenaline City, car c’est la capitale des sports extrêmes. Les amateurs de sensations fortes viennent du monde entier pour pratiquer les activités les plus improbables et les plus hasardeuses qui puissent venir à l’esprit.

    L’une d’entre elles, devenue célèbre à l’échelle planétaire, en est même originaire : le saut à l’élastique. En effet, il y a quelques décennies, Alan John Hackett a proposé à son compagnon d’aventure Henry van Asch de se lancer, une corde attachée aux chevilles, du pont franchissant les gorges de la rivière Kawarau, aux portes de leur petite ville natale. L’idée lui était venue durant un cours de géographie, en lisant un texte parlant d’une preuve de courage en usage parmi les autochtones du Vanuatu. Aussitôt dit, aussitôt fait. L’expérience s’avéra tellement excitante qu’elle méritait d’être partagée, Les deux jeunes gens décidèrent donc d’en faire une activité rentable : fondée en 1988, leur société est la plus grande entreprise de saut à l’élastique du monde, avec des succursales sur chaque continent !

    Pour les passionnés, le saut du pont surplombant le Kawarau de 43 m est le saut par excellence. Mais depuis 2011, on peut aussi sauter à Queenstown d’une station de lancement aménagée à 134 m au-dessus de la Nevis Gorge, ainsi que de la plate-forme du Ledge Bunsy, suspendue à 400 m de haut, à l’extrémité de la ligne du funiculaire dominant la ville !
    Pour ceux qui souffrent de vertige, un autre natif du lieu a breveté une expérience très en vogue : le jet boating, présenté comme la course en canot automobile la plus excitante du monde, qui se pratique dans la magnifique gorge du Shotover. Cela consiste à monter à bord d’un bolide équipé de deux moteurs turbopropulseurs de 700 chevaux et à se faire secouer pendant une vingtaine de minutes par un pilote qui conduit à une vitesse folle dans la gorge, en évitant de justesse les parois de granite, en slalomant entre les rochers qui affleurent et en effectuant une série de téte-à-queue acrobatiques qui aspergent les curieux présents sur les rives. Cela paraît incroyable, mais cette expérience néo-zélandaise serait salutaire : la thrill therapy (thérapie du frisson) aurait en effet la vertu d’allonger la durée de vie en aoportant au cceur et au cerveau un cocktail d’oxygène, d’adrénaline et d’endorphine.

    Dans la région, le canyoning, le rafting et le kayak sont également des activités courantes. Néanmoins, il est aussi possible de faire des activités plus originales. Comme le white water sledging, qui consiste à descendre les rapides du Shotover sur une sorte de planche de surf munie de poignées. Sensations garanties ! L’été austral, qui a lieu de décembre à février, est idéal pour pratiquer tous les sports extrêmes, mais Queenstown est agréable toute l’année. Et en hiver (de juin à août), le saut à l’élastique est considéré comme une activité tout à fait indiquée après le ski…
    N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez organiser un incentive riche en sensations pour vos collaborateurs !

Comments are closed.