• 25Août
    Categories: Europe, Toutes Destinations Commentaires fermés sur Séminaire entreprise à Venise

    Le mois dernier, nous avons eu la chance d’organiser un séminaire entreprise à Venise. La Sérénissime n’est en effet pas seulement réservée aux amoureux : c’est aussi une superbe destination pour un séminaire riche en découvertes, à la fois culturelles et gastronomiques ! Il suffit d’embarquer sur un vaporetto et jouir du spectacle pour s’en rendre compte : les palais vénéto-byzantins, Renaissance et baroques bordant le Grand Canal, cette grandiose avenue qui sillonne la ville, du pont de la Constitution à la Ca’ d’Oro, du pont du Rialto à la Ca’ Rezzonico et de l’Académie à la place Saint-Marc et au pont des Soupirs. A pied, l’on découvre ensuite les places et piazzettas, les canaux et les ponts, les ruelles, les églises, les musées et les boutiques… Pour apprécier les recoins typiques de la cité des Doges et goûter son charme exceptionnel, il faut certes beaucoup marcher, et flâner. Mais la promenade en vaut la peine : peu de villes sont semblables à celle-là !

    Le Cannareggio
    Venise est divisée en sestieri, c’est-à-dire en six « quartiers ». Le Cannareggio, au nord du Grand Canal, est l’un des plus suggestifs, avec le premier Ghetto d’Europe créé au XVIe siècle ; la Ca’ d’Oro, résidence nobiliaire de style gothique, qui abrite la Galleria Franchetti, où l’on peut admirer le Saint Sébastien de Mantegna, entre autres chefs-d’œuvre, et l’église de la Madonna dell’Orto, sur le campo dell’Orto, riche en œuvres de Bellini, Van Dyck et du Tintoret (enterré dans l’église), avec son célèbre jugement dernier dans le chœur.

    Santa Croce et San Polo
    Sur l’autre rive du Grand Canal, au-delà du pont des Scalzi, le sestiere de Santa Croce est le plus petit, et l’un des plus authentiques. Il prolonge celui de San Polo. Tous deux renferment des chefs-d’œuvre comme le Palazzo Mocenigo et son musée du Tissu et du Costume ; la Scuola Grande San Rocco dont les murs et les plafonds de ses trois salles arborent des œuvres du Tintoret, et la basilique Santa Maria Gloriosa dei Frari.

    Ca’ Rezzonico
    Au sud de San Polo et de Santa Croce, Dorsoduro est fier de la Ca’ Rezzonico, et de ses musées du XVIIIe siècle vénitien, de la Collection Guggenheim et des Galeries de l’Académie. On a récemment inauguré le musée de la Pointe de la Douane, caprice en forme de proue de navire du milliardaire français François Pinault qui y expose sa collection d’art contemporain, et les Magazzini del Sale que le Génois Renzo Piano a transformés en espace de présentation du peintre vénitien Emilio Vedova. C’est le premier musée de l’histoire sans cimaises aux murs : les œuvres sont transportées par un bras mécanique commandé par ordinateur, qui décide aléatoirement de la place qu’elles occuperont.

    San Marco
    En face, de l‘autre côté du Grand Canal, se déploie le sestiere de San Marco. Ses joyaux sont la célèbre place Saint-Marc avec la basilique et le palais des Doges ou Palais ducal, la Fenice, le Palazzo Grassi, le musée Correr et le musée Fortuny dans le palais gothique que le peintre Mariano Fortuny a transformé, en y exposant ses tableaux et ses collections, pour en faire l’une des plus belles maisons vénitiennes.

    Castello
    Reste enfin à découvrir le dernier sestiere, celui de Castello, qui commence juste derrière le Palais ducal et s’étire jusqu’au bout de la lagune. Là se dévoilent maints trésors : l’église Santa Maria Formosa et la Fondation Querini Stampalia, toute proche, et surtout la basilique Santi Giovanni e Paolo, avec une Adoration des bergers de Véronèse et les monuments funéraires de plusieurs doges. À l’extrémité orientale de Castello, les Jardins (Girardini) aménagés sur ordre de Napoléon Ier et où se tient la Biennale de Venise.

    Si vous souhaitez organiser votre prochain séminaire à Venise dans la Sérénissime, n’hésitez pas à nous contacter pour demander un devis !

Comments are closed.