• 26Juin
    Categories: Europe, Toutes Destinations Commentaires fermés sur L’Irlande au fil de l’eau

    L’Irlande est une destination séminaire très prisée par les entreprises. Cependant, peu de gens savent que c’est au fil de l’eau que l’on apprécie le plus le charme du pays : que ce soit en house-boat ou en canoë, à la découverte des rivières et canaux intérieurs de « l’île d’émeraude ».

    Car l’Irlande est avant tout un pays d’eau. Il faut savoir qu’un cinquième du territoire de l’île est fait d’eau et compose un gigantesque parc de jeux naturel distribué sur 13 comtés, et s’étendant sur plus de 1000 km de voies navigables, plus de la moitié le long du Shannon (le plus grand fleuve des îles Britanniques). Des voies auxquelles il convient d’ajouter le Grand Canal et le Royal Canal, deux majestueux cours d’eau artificiels construits au XVIIIe siècle, qui ont permis de relier le Shannon à la Liftey, la rivière de Dublin (et donc de favoriser, par les échanges, l’entrée de l’Irlande dans l’ère moderne), ainsi que le vaste système d’écluses et de canaux entre ce même fleuve et l’Erne qui, avec ses deux lacs, est la voie d’eau la plus fréquentée de l’Ulster.

    Depuis 1999, les voies d’eau intérieures de l’île sont gérées par Waterways Ireland, un des premiers organismes conjoints entre Irlande du Nord et République d’Irlande, et représentent un des plus vastes territoires écotouristiques d’Europe. Il est ainsi possible d’y passer des semaines entières, en voguant lentement à bord d’un house-boat suréquipé, en pagayant dans un canoë ou un kayak, en faisant du wind-surf ou du ski nautique, en pêchant et même en nageant (si l’on parvient à oublier la température de l’eau, qui ne dépasse jamais 18°C). Et, surtout, en admirant d’un point de vue inédit de romantiques paysages ruraux composés de châteaux, de pâturages et de clairières où fleurissent des iris et des narcisses, de cannaies peuplées de cygnes et de canards ! Le soir, les mariniers trouvent aisément le craic parfait : cet instant de détente traditionnellement irlandais autour d’une pinte de Guinness et de musique gaélique. Et à n’en pas douter, vos collaborateurs le trouveront aussi !

    Si vous souhaitez organiser un séminaire en Irlande, n’hésitez pas à nous contacter pour demander un devis.

  • 12Juin
    Categories: Europe, Toutes Destinations Commentaires fermés sur Un séminaire entreprise en Sardaigne

    Récemment, nous avons eu la chance d’organiser un séminaire pour 20 personnes en Sardaigne. Une destination méconnue mais qui est toujours particulièrement appréciée par ses visiteurs. Aujourd’hui, nous vous présentons la destination, ainsi qu’un exemple de programme idéal pour un séjour de 4 jours. Encore trop méconnue, la Sardaigne se voit souvent boudée par les voyageurs qui préfèrent un séjour en Corse ou en Italie continentale. Elle est en fait si méconnue que certains ne savent même pas si cette île est française ou italienne, et se demandent même où elle se trouve exactement. La Sardaigne est en fait italienne, et se situe au cœur de la Méditerranée, entre la Corse et la Tunisie. On pourrait ne voir dans cette île de beauté qu’une destination balnéaire de choix. Mais tout comme la Corse et la Sicile, la Sardaigne n’est pas que maritime. Certains Sardes affirment même que la vraie Sardaigne se niche en fait dans les hautes terres. Et il est vrai que s’il est impossible d’aller en Sardaigne sans profiter de ses plages magnifiques, il serait dommage de ne pas découvrir l’intérieur de ses terres. Car la Sardaigne est le décor parfait pour les randonneurs en quête de paysages pastoraux, de villages pittoresques haut perchés et de plages sauvages oubliées…

    Voici un exemple d’itinéraire de 4 jours pour découvrir les principales merveilles de l’île.

    Jour 1 : Golfe d’Arzachena – Orgosolo (48 km)
    La Costa Smeralda, aux eaux vert émeraude, est faite de contrastes. D’une part, les plages sauvages et les falaises escarpées de la Vallée de la Lune, et de l’autre, Porto Cervo, ses hôtels de charme et sa marina d’un luxe inouï. Avec son côté mondain, Porto Cervo est le paradis de la voile et des photographes… Même si l’on préfère les plages désertes au jet-set, un temps d’arrêt s’y impose. Puis, c’est le moment de prendre la route à travers les collines, vers Orgosolo, une ville renommée pour les murales de ses maisons qui racontent la fierté d’un peuple et l’expression de la résistance sarde.

    Jour 2 : Dorgali – Excursion avec les bergers sardes
    Il existe bien des manières d’explorer l’intérieur les hautes terres de l’île, mais le mieux reste encore de le faire accompagné de bergers sardes. En chemin, l’on peut s’arrêter à la source du lac de Cedrino à Su Gologone, qui se jette dans le golfe d’Orosei. L’occasion idéale pour s’offrir un goûter campagnard de spécialités régionales au cœur d’un décor pastoral.

    Jour 3 : Dorgali – Palmavera – Alghero (169 km)
    Le lendemain, départ pour la côte occidentale et Alghero, un charmant petit port entouré d’oliviers et d’eucalyptus. L’occasion de visiter la vieille ville à l’allure très catalane, avec la tour Garibaldi, la cathédrale Santa Maria ou encore la Piazza Civica. Tout près, il est également possible de visiter le village de Palmavera, dont le site préhistorique est le plus caractéristique de la civilisation des peuples nuragiques, unique en Méditerranée.

    Jour 4 : Alghero
    Une promenade sur les remparts d’Alghero s’impose tout d’abord. Puis l’on peut ensuite déguster les spécialités régionales ou encore participer à une excursion à la merveilleuse grotte de Neptune. L’on peut enfin terminer la journée de façon idéale dans les caves de la maison Sella & Mosca accompagné d’un verre de spumante. C’est déjà le moment de prendre le chemin du retour, mais il est probable que vous voudrez alors déjà y retourner.

    Si cette destination séminaire vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter pour demander un devis.