• 18Déc
    Categories: Non classé Commentaires fermés sur Au revoir 2013, bonjour 2014

    Toute l’équipe vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’années et par anticipation, une excellente année 2014 ! Nous voudrions remercier tous nos clients – anciens et nouveaux – qui nous ont fait confiance. Nous avons été ravis de vous accompagner tout au long de l’année et de vous apporter notre pointe de différence et notre valeur ajoutée.

    Nous espérons donc vous rejoindre en 2014 pour de nouvelles aventures. Nous allons renforcer encore nos équipes locales, et notamment sur les destinations qui plaisent comme l’Islande, les Etats-Unis, Barcelone, Londres et l’Ecosse, Marrakech, et Dubaï. Nous allons également renforcer nos équipes en Afrique du Sud, un pays toujours aussi attractif malgré la distance.

    2013 s’en va doucement, nous espérons tous vous retrouver en 2014 et nous vous remercions pour votre fidélité.

  • 09Déc
    Categories: Amériques, Toutes Destinations Commentaires fermés sur Séminaire chez les Indiens de Wanuskewin

    Dans le cadre d’un séminaire entreprise au Canada, nous pouvons vous faire découvrir dans le Saskatoon, le superbe parc Wanuskewin. Ce site est très particulier puisqu’il s’agit d’un lieu sacré pour les tribus indiennes des plaines du Canada. Et dans le cadre de votre séminaire, nous vous faisons découvrir ce peuple, et partager avec eux leur culture. C’est un site sacré où règnent le symbolisme, la symétrie et les esprits. Comme la voile ou l’aileron de requin que rappelle l’Opéra de Sydney, le tipi qu’évoque le centre des visiteurs du Wanuskewin Heritage Park (parc du patrimoine Wanuskewin) est l’un des spectacles les plus mémorables des plaines canadiennes.

    seminaire-indien.jpg

    Quand on s’approche du parc en voiture, on ne peut manquer d’apercevoir ce toit à quatre pentes, hommage aux premières nations ou peuples autochtones canadiens, pour qui le chiffre 4 était symbole de vie. Le cercle, autre symbole sacré, apparaît beaucoup ici, depuis la réplique d’un enclos à bisons circulaire et le tipi géant qui abrite une exposition interactive, jusqu’à l’amphithéâtre où se produisent encore les danses du « cercle » et du « cerceau ». Wanuskewin, qui signifie « recherche de la paix de l’esprit », était un espace sacré où se déroulaient des cérémonies tribales; l’architecture, le paysage et les expositions du parc reflètent ce lien spirituel avec la nature. Ce lieu dont l’histoire remonte à plus de 6000 ans était un territoire de chasse pour une demi-douzaines de tribus des plaines du Nord, qui y passaient aussi parfois l’hiver. Parmi celles-ci, on comptait les Crees, les Sioux Assiniboines et les Gjibwas, qui furent à partir des années 1870 parqués dans des réserves. Le centre d’accueil se dresse au bord d’un précipice vers lequel les chasseurs poussaient les bisons. Les visiteurs sont accueillis par des statues de bisons au galop qu’attire vers le piège un Indien déguisé en jeune bison. (La saucisse de bison apparaît au menu du restaurant du centre.) Les fouilles archéologiques ont débuté sur ce site dans les années 1930, et parmi les vestiges découverts on compte un curieux alignement de rochers – baptisé « roue de médecine », des cercles de tipis et des cairns.
    Ce site est géré notamment par les indiens locaux. Autant que possible, nous organisons des rencontres de partage qui permettent à nos clients de pouvoir se plonger dans cette culture si particulière et ancestrale. Plus qu’une simple visite, il s’agit de créer un réel partage entre participants. Vous aurez également l’occasion de vous essayer à l’artisanat local, notamment réalisation de mocassins, monter votre tipi, et vous pourrez même dormir au coin du feu, dans votre tipi.

    Contactez-nous pour en savoir plus sur ce séminaire.

  • 02Déc
    Categories: Toutes Destinations Commentaires fermés sur Séminaire avec les aurores boréales

    La saison des aurores boréales approche. Nous sommes très heureux de pouvoir organiser des séminaires et événements qui permettent à chacun d’admirer les aurores boréales. On ne peut être qu’en admiration devant de tels phénomènes lumineux, et pourtant, cela n’a pas toujours été le cas. Ces phénomènes lumineux ont longtemps eu une explication mythologique comme étant le reflet du soleil ou de la lune sur les armures des Valkyries qui traversent le ciel (mythologie nordique). Les Esquimaux conservent dans leur culture que les aurores sont l’âme des enfants mort-nés, et dans certains villages du cercle polaire canadien les locaux y décèlent les danses des esprits de certains animaux particulièrement saumon, rennes, et les phoques. En Europe, lorsqu’elles étaient visibles, les aurores créaient une réaction de peur du fait des teintes rouges, associées au sang. Elles présageaient alors d’une catastrophe.

    aurore.jpg

    Aujourd’hui le phénomène des aurores boréales est bien connu, et l’on ne peut qu’admirer la beauté du spectacle naturel qui est offert. Les aurores boréales, sont appelées polaires dans l’hémisphère nord, et australe dans l’hémisphère sud. Néanmoins, on constate principalement ce phénomène dans l’hémisphère nord, notamment en Islande, Alaska, Laponie, Groenland, Canada… Ce phénomène lumineux est uniquement visible sur les zones proches des pôles, et dans la saison d’hiver. Les aurores boréales se caractérisent par un voile de lumière très coloré qui illumine le ciel nocturne. La couleur dominante est le vert, mais les aurores peuvent également être rouges et oranges.

    Le phénomène des aurores boréales proviennent des orages solaires qui éjectent des particules magnétiques qui viennent en collision avec le bouclier de la terre – la magnétosphère. Ces particules électrisées à haute énergie peuvent alors être captées et canalisées par le champ magnétique terrestre et aboutir dans les cornets polaires. Ces particules (électrons, protons et ions positifs) excitent les atomes de la haute atmosphère. L’atome excité ne peut rester dans cet état, et un électron change alors de couche, libérant au passage un peu d’énergie, en émettant un photon, (particule élémentaire constitutive de la lumière visible). Comme la nature de ces ions (oxygène, hydrogène, azote, …) dépend de l’altitude, ceci explique en partie les variations de teintes des nuages, draperies, rideaux, arcs, rayons… qui se déploient dans le ciel à des altitudes comprises entre 80 et 1 000 km. L’ionisation résultant de cet afflux de particules provoque la formation de nuages ionisés. Les aurores prennent plusieurs couleurs différentes. Deux gaz sont à l’origine de ces phénomènes : l’azote et l’oxygène. L’azote donne des couleurs bleues et rouges et l’oxygène des teintes vertes et rouges.

    Nous vous emmenons en Islande, Finlande, Norvège, Suède, Canada, et en Alaska pour admirer les aurores boréales.